Le peuple des brumes T.2

Proposé par


Tome 2 : A tire-d’ailes

Scénario : Katia EVEN

Dessin : Styloïde

Couleur : Marina DUCLOS

48 pages

14,25€

COMMANDER


Extrait

Synopsis :

L’aventure féerique et sensuelle continue pour le Peuple des Brumes !

“Ailina est en route vers la montagne des Brumes pour aller chercher sa cornaline, mais l’hiver est de plus en plus présent et ses compagnons de voyage commencent à présenter des symptômes alarmants et morbides. La petite fée fera tout son possible pour les sauver, mais arrivera-t-elle à temps pour se sauver, elle ?”


Suite du peuple des brumes de Katia EVEN et Styloïde paru aux Éditions TABOU dont je vous avais présenté le premier tome. Nous retrouvons donc la fée sans ailes, Ailina et son compagnon de voyage le lutin Amandil ainsi que Bruha la fée déchut.

L’aventure en est donc au début et nos comparses..Sont donc en route vers la grotte afin de conjurer le sort qui empêche le printemps de revenir et d’éviter que l’hiver ne s’installe définitivement sur leur monde et ne tue toute vie.

Ce petit comte fantastique et plaisant, car assez simpliste dans l’histoire, mais peu être un peu trop. L’histoire est assez brouillonne quant à savoir les raisons exactes de pourquoi le monde est en suspends parce qu’une fée à refusée d’avoir ses ailes et pourquoi chaque personnage se transforme dès qu’ils se touchent. Il m’a fallu relire le tome 1 pour me remémorer le tout. Nous ne sommes pas dans le seigneur des anneaux c’est sûr et les univers un peu fantasques de fées, de dragons et autres joyeuses créatures ont tendance à me perdre. Sans doute n’ait je pas un grand intérêt pour ces univers. Pourtant, le tome 1 me semblait prometteur, mais ce tome 2 n’est pas exceptionnel niveau histoire. Est-ce juste un univers différent pour faire passer des scènes de sexes, certes très bien dessinés, mais sans grand intérêt avec l’histoire déjà très faible.

Ailina, la fée au corps en feu qui donne lieu a des scènes d’étreintes joliment dessinées remettant en péril son monde. Ce petit résumé aurait suffi à lui-même.

Côté dessin, c’est joli, un style très cartoony mélangé à des inspirations manga. c’est maîtrisé et la colorisation de Marina Duclos donne vraiment la dimension féerique. J’ai remarqué que les cases sont très grandes comme si les pages avaient été dessinées sur de petits formats et agrandies par la suite ou que le format final de la BD initiale aurait dû être plus petit. Cela ne change rien à la qualité du dessin.

Mon avis est que c’est une petite BD sympa qui se laisse lire, mais sans en attendre un bouleversement au niveau scénaristique bien que nous n’en sommes qu’au tome 2 qui sait ? Le tome 3 peut sans doute nous réserver une surprise. Côté sexe, c’est mignonnet par le style cartoony.