Quand Madame domine (Part.3)

Madame Domine : Que faire avec son soumis ?

Bon nombre de questions reviennent suite à votre lecture de l’article « Madame Domine ». Une partie des réponses se trouvent sur l’article suivant « Madame Domine 2 ». Quelques clefs certes pour différencier le type de punitions, châtiments, etc. D’autres questions comme « Quelles positions pour le soumis ? », « Quels mots/insultes pour le soumis ? » Plus globalement, une fois que vous avez pris en compte la tenue, les accessoires, etc…Que fait-on ?

Premièrement, en discuter avec le soumis. Je le répète à chaque article, mais il faut définir quelles sont les limites de celui-ci, mais aussi, jusqu’où notre nouvelle domina est prête à aller pour satisfaire son plaisir et celui de son homme ?

Il est nécessaire d’avoir le mot respect par rapport aux désirs de l’un et l’autre et d’être dans une totale confiance.

Dans un premier temps, vous avez défini votre « Safeword ». Le mot que le soumis à choisit pour dire « on arrête ». Le mot clé pour dire cela va trop loin.

Ne perdez pas de vue que votre soumis doit vous vouvoyer et vous remercier pour chaque acte que vous ferez (même une punition) De même qu’il est là pour votre plaisir, le sien sera de vous servir et peut-être d’en avoir (sexuellement) s’il le mérite.

Humiliation :

L’humiliation est le fait d’accepter d’être rabaissé. Petite entrée en matière :  L’humiliation

Le soumis peut aimer être humilié, il en tire même un certain plaisir du fait d’être dirigé, rabaissé par une femme dominante.

Comme vous le savez (ou pas?), il s’agit ici de jeux de domination et soumission pour débutant…Pas de BDSM pur, je vais donc encore une fois être léger afin de vous présenter quelques « jeux ». Libre à vous ensuite de vous documenter sur les pratiques plus hard bien que les exemples, pour les non-initiés seront présentés avec images à l’appui (en général plutôt explicites)

Dans un premier temps, il suffit de relire l’article « Quand Madame Domine 2 » vous présentant quelques exemples. De là, nous allons donner quelques idées en pratiques. Certains vous auront déjà été présentés dans différents articles et jeux du site. Disons que c’est une sorte de récapitulatif.

Les mots/Insultes :

Monsieur a clairement fait comprendre qu’il aimait être rabaissé et cela commence par les mots et insultes. Madame devra choisir dans son vocabulaire, les insultes qui lui plaise pour définir son soumis. Ne pas perdre de vue qu’il faut s’approprier ce soumis. Essayez par exemple au lieu de «  chien ! », de mettre un pronom possessif « tu es MON chien ». Faire une liste d’insultes serait-elle nécessaire ? La plupart du temps vous l’appellerez soumis, esclave, larve.. Ensuite, tout dépendra de la pratique que vous choisirez durant la soirée, mais elle vous amènera sans doute à l’insulter. Ma salope, Mon chien, Ma petite Pute etc…le site de Larousse (dictionnaire) vous donnera plein d’exemples.

Si vous en êtes à insulter votre soumis donc, c’est qu’il accepte l’humiliation. Dans le BDSM pur, l’humiliation peut être en public. Là, il s’agit d’un jeu de domination/soumission pour couple et vous ne serez que la spectatrice. Quand bien même, rien ne vous empêche de vous amuser à l’humilier devant vous ou d’user des chats en visios et autres appl.

Question humiliation, pour les extrêmes (vu que vous êtes novices) certaines personnes vont plus loin jusqu’à cracher ou uriner sur leur soumis. Là, tout dépendra de vos limites.

11050235_1586776744927071_6978526775891194846_n

Servitude : Madame pourra décider que son soumis soit à ses ordres. Concrètement dans la servitude, toutes les tâches que Madame donnera devront être exécutées par le soumis. Une sorte de domestique ou valet. On peut donc imaginer que la domina demande à son soumis de le servir à table, de lui faire un massage (des pieds pour les fétichistes), de la laver sous la douche. Plein de petites choses qui exciteront sûrement le soumis et sur lesquelles il s’exécutera pour son plaisir, mais gare à la punition si Madame n’est pas satisfaite.

Bien sûr Madame aura pris soin de demander à son soumis de se mettre dans la tenue qu’elle aura choisie (ou qui l’excite). Il peut être classe, nu ou une tenue humiliante. Mais nous reviendrons dessus plus bas.


Meuble : Dans ce type de relation, Madame peut en profiter pour se servir de son soumis comme meuble. Ainsi, Monsieur peut servir de table basse pour y poser des choses ou Madame se repose les pieds. Il existe de nombreux exemples de situations sur le web. Madame pourra toujours lors de ce jeu, en profiter pour y glisser quelques châtiments ou humiliations que nous citerons plus bas.


0bf919ab030bc9f11474936b7dc98591_500

L’animal : Dans ce type de jeu d’humiliation, le soumis est un animal que rabaisse sa dominante. On peut effectivement penser au collier ou similaire, mais aussi aller plus loin en proposant le Ponyboy. Madame use de son soumis comme monture avec les artifices qui vont avec. Cravache, harnachements et même le plug anal en queue d’animal pourrons être les petites choses dont Madame pourra jouer.


11292619

Féminisation:

Il est un fantasme de femme qui revient souvent, c’est de féminiser leur soumis. Est-ce un désir caché de faire quelque chose avec une autre femme ? Un travesti ou transgenre ? Peu importe, cela peut être une forme d’humiliation dont Madame peut jouer aussi. Certaines s’amuseront à juste habiller leur soumis alors que d’autres iront jusqu’à le maquiller et l’affubler d’une perruque pour parfaire la transformation. C’est là en général que les insultes sont les plus fréquentes (pour le jeu).

Si Madame à un fétichisme en particulier (latex, cuir, soie etc) sur son homme, elle aura l’occasion d’en profiter tout comme Monsieur.

La féminisation est l’une des tenues pour humilier (si tenté que Monsieur se sente humilié), mais il en existe d’autres, celles que Madame désire secrètement peut-être ? (animaux, chiplendales, pompiers, etc) C’est à la libre interprétation de la dominante.

La frustration :

Dans tout jeu de domination et soumission, le plaisir de Madame est prioritaire et celui du soumis n’est fait, entre autres, que de frustrations. Celui d’être excité sans pouvoir atteindre l’orgasme. C’est toute l’essence du jeu. Madame excitera par ses attitudes, ses tenues, mais surtout par ses jeux et attouchements sans pour autant que le soumis puisse aller jusqu’au bout.

Bondage : Le premier point de frustration sera sans doute d’attacher son soumis afin qu’il ne puisse oublier qui il est, et pouvoir jouer avec lui dans sa position d’abandon. Le bondage ou Shibari est l’art d’encorder son soumis. Cette pratique requiert de l’exercice et de la prudence. A apprendre avec quelqu’un qui maîtrise afin d’éviter les accidents graves ou mortels. Si vous désirez attacher votre soumis, des menottes et autres accessoires plus sécurisés existent. Une fois votre soumis attacher comme vous le souhaitez (vous pouvez choisir une position simple ou contraignante, voire humiliante), vous pouvez commencer à jouer. Frustration, humiliation ou supplices.

Le soumis est attaché (ou non) vous pouvez commencer les jeux de frustrations. Le faire patienter en évitant de le toucher est en soit une punition, mais le touché légèrement pour voir le désir en lui puis le laisser là, c’est cruel.

Pour cela, je vous renvoie à l’article « L’art de la masturbation masculine » ou vous aurez déjà quelques clefs.

Je rajouterai que le « milking » ou « traite » est plus une récompense bien que forcée son soumis a avoir plusieurs orgasmes dans une même soirée peut-être un petit jeu pervers.

Jeu de cire : L’une des pratiques les plus connues du BDSM mais, même si elle semble simple à faire, il existe beaucoup de notions de sécurité à connaître afin de ne pas blesser votre partenaire.

La fessée : autre grand classique qui nécessite aussi quelques règles pour que cette pratique devienne un plaisir tant pour celui ou celle qui la donne que celui ou celle qui la reçoit.

OK, vous voulez des exemples concrets .

Jouer avec son soumis.


Voici donc un petit panel de jeux avec votre soumis. Libre à vous ensuite de perfectionner, améliorer, modifier vos jeux en fonction de vos envies.