Comte de Noirceuil

Logo comte de noirceuil 2024

Poupée

Tome 2

Proposé par

poupée tome 2

Présentation

Poupée – Tome 2

Nous avions quitté Poupée en pleine soirée orgiaque, interrompue par l’irruption d’un commando d’élite… Sans rien comprendre des motivations de ses assaillants, notre soumise se retrouve perdue dans la campagne en compagnie de Maîtresse, sa partenaire de débauche. Leurs ennuis sont loin d’être terminés : depuis la maison de campagne où deux paysans sadiques les retiendront prisonnières jusqu’aux abords d’un asile de fou qui n’est pas étranger à Poupée, et où…

INFORMATIONS

Date de parution : 15 février 2018

Nombre de pages : 48

Format : 31 x 324 cm

Auteurs : Pitek (Coq)

Prix : 10€

Éditeur : Dynamite

Chronique du Comte de Noirceuil

Avis de lecture de la bande dessinée érotique : Poupée - Tome 2

Étant resté sur une bonne impression du premier tome de « Poupée » par Pitek, je me suis lancé dans le deuxième tome avec engouement.

À ma grande surprise, ce second opus est en couleur. Toujours dessiné par Pitek qui gère aussi cette mise en couleur de façon digitale, je dirais. C’est plutôt super bien ! J’adore le style de dessin déjà, mais la mise en couleur donne une profondeur qui ne gâche rien !

Nous avions quitté Poupée qui était en fuite du lieu isolé ou d’étranges soirées très axées BDSM mélanger à des expérimentations douteuses avaient lieu jusqu’à l’arrivée de la police. Cette fois, nous suivons Poupée et Maîtresse dans leur fuite qui promet des rencontres pour le moins salaces et c’est peu de le dire !

Elles croiseront sur leur chemin un trio de chasseurs complètement barges qui vont comprendre à leur dépends que nous deux héroïnes en ont sous le capot. S’en suis une poursuite de l’un des chasseurs qui cherche à se venger, mais il va arriver dans cette maison isolée ou Poupée et Maîtresse se sont rendues pour découvrir qui elles sont.

Scénaristiquement, c’est toujours un peu léger. On sent l’envie de l’auteur de dessiner des situations extrêmes, des positions, des effets de tenues, mais sans véritablement de justifications de le scénario.

L’histoire se suit sans soucis, mais pour autant, on décèle mal jusqu’où l’auteur veut aller avec des successions d’événements plus ou moins étranges dans l’univers de Poupée.

Le nombre de pages est trop peu quand on a envie de lire la suite surtout que graphiquement, la BD est superbe mais réservée à un public très averti ! Les couleurs ne sont pas criardes, les effets sont superbement réalisés.

C’est bdsm, étrange et violent. Pourtant…j’en redemande…

Je file de ce pas lire la conclusion dans le tome 3.

Ce que j'ai aimé

  • le dessin est parfait !

  • Le passage en couleur très réussit !

  • Le choix des angles de vues dessinées avec brio par Pitek.

Ce que je n'ai pas aimé

  • Le scénario un peu pauvre qui part dans tout les sens, pour un deuxième tome, ne sait pas trop ou il veut nous amener…

À propos de l'auteur

Peintre, Graphiste, Plasticien, dessinateur de BD érotiques, de dessins de presse ainsi que musicien, compositeur, auteur et interprète.

La signature de Bruno Coq apparaît pour la première fois en 1986 dans les pages de Rebels, revue à la brève carrière lancée par Ideogram, société sœur d’Elvifrance. Il laisse la bande dessinée de côté jusqu’en 1991, année où il publie “L’Espionne”. Pour la seconde fois, un long moment passe sans nouveauté signée de sa main.

Il faut attendre la fin des années quatre-vingt-dix pour le voir reprendre ses crayons dans les pages de Bédé X. Depuis, les histoires se succèdent dans ce mensuel spécialisé dans le sadomasochisme.

Dès 1997, il propose le premier volet des aventures de Karine, la secrétaire très spéciale d’un directeur de grand magasin aux mœurs très particulières. Deux albums sont édités chez IPM : “Le Directeur” et “La Secrétaire”.

En 2001, la belle Bella Postic accepte les sévices d’un riche comte amateur de tortures.

L’année suivante “L’Étrange Docteur Mazsovitch” applique des thérapies de choc dans sa clinique, surtout lorsque les filles lui sont soumises. « La Vie de Flora » raconte les déboires d’une femme adultère victime du chantage sexuel de son amant.

Son dernier récit, écrit par Romain Peyret, “Cercle vicieux”, a pour héros Ralph, qui rêve de devenir le Maître d’une belle inconnue rencontrée dans une soirée spéciale.

Le trait original, parfois rugueux de Bruno Coq, apporte une grande crédibilité à ses scénarios sans fioritures mais d’une redoutable efficacité.

Disparu du monde de la bande dessinée à partit de 2003, alors qu’il souhaite se consacrer à la musique et à la peinture, Coq revient en 2009 avec de nouveaux ouvrages aux personnages au moins aussi débauchés, dont “Poupée” et “Vices et Novices”, réalisées sous le pseudonyme de Pitek.

(Source : Bédéthèque.com)

Extraits

Poupée tome 2 est épuisé en version papier mais il est disponible en téléchargement sur le site de la Musardine

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Ce contenu est protégé !!