Comte de Noirceuil

Logo comte de noirceuil 2024

depuis 2014

Poupée

Tome 1

Proposé par

poupée tome 1 pitek édition Dynamite

Présentation

Poupée – Tome 1

Mais qui est donc Poupée, cette fille facile qu’on soumet en un regard, et qui accepte tout ?

Est-elle un jouet sexuel ? Une icône fetish ? Une manipulatrice géniale ?

Personne n’a la réponse, mais tout le monde la suit jusqu’au fin-fond de la débauche, où la belle se complaît dans la soumission la plus totale… Avec Poupée, Pitek – pseudonyme de l’artiste Coq – crée un archétype indépassable,

INFORMATIONS

Date de parution : 08 février 2018

Nombre de pages : 48

Format : 31 x 324 cm

Auteurs : Pitek (Coq)

Prix : 10€

Éditeur : Dynamite

Chronique du Comte de Noirceuil

Avis de lecture de la bande dessinée érotique : Poupée - Tome 1

Bruno Coq est bien connu des amateurs de bande-dessinées pour adultes, signe ici avec le pseudonyme Pitek. Est-ce le passage du dessin traditionnel au numérique et afin de « s’essayer » qu’il opte pour ce changement ? Peut-être.

Poupée n’est pas une série nouvelle puisqu’elle fut éditée dans la maison d’édition Rebecca Rils aux alentours de 1999 (corrigez-moi si je me trompe, mais pas mal d’infos contradictoires circulent.) puis un autre éditeur pour enfin revenir en 2019 chez Dynamite (sous Label des éditions La Musardine) et c’est tant mieux !

La première fois que j’ai entendu parler de Bruno Coq, c’était dans un job où je travaillais avec quelqu’un qui le connaissait. Quand F. m’a demandé si je connaissais son travail, j’ai honte aujourd’hui de dire que je lui ai dit non. J’ai pris mes renseignements par la suite et là, j’ai adoré le style de dessin. Je n’ai, malheureusement pas pu suivre les sorties car, période différente, enfants arrivant à la maison (donc difficile de trouver de la place ou les ranger les BD adulte etc).

Aujourd’hui et grâce à ce site, je me replonge dans les BD adultes actuelles et passées et je croise en boutique, ce titre, Poupée que je n’avais jamais vu avec un style de dessin génial, mais, le nom d’un auteur que je ne connais pas, Pitek ? Pourtant, le style de dessin me parle….en cherchant sur le web, je comprends mieux.

L’aparté étant terminé, parlons de Poupée.

Poupée est le surnom de Mademoiselle K. qui, le jour est secrétaire et la nuit, une soumise réalisant toutes les perversions possibles.

L’auteur ne se prive pas pour être pervers et faire subir à son héroïne les pires outrages dans le style BDSM.

Elle navigue entre un Maître pervers qui l’envoi dans une soirée orgiaque ou elle devra soulager tous les hommes présents et un donjon ou elle assistera à la punition sodomique extrême d’une autre soumise qu’elle devra aider avec sa langue.

Poupée est dans l’abdication et la soumission totale. L’intervention de la police (pour une raison encore inconnue dans ce premier tome) interrompt les « festivités » et nous invite à attendre le tome 2 des jeunes aventures de cette héroïne BDSM et Fetish.

Graphiquement, c’est super beau et bien réalisé.

J’ai adoré !!

Les dessins sont soignés et le traitement en niveau de gris donne des effets de lumières et de reliefs pour sublimer le corps des protagonistes. Les angles de vues sont dignes des pornos dont je pense, l’auteur, c’est inspiré. Cela donne des scènes au ton réaliste. Le traitement des matières, lui aussi est bluffant.

Une BD adulte Hard, perverse et lubrique, c’est à noté tout de même pour ceux et celles qui aiment juste l’érotisme.

Ce que j'ai aimé

  • le dessin est parfait !

  • Le niveau de gris qui donne une profondeur à la noirceur perverse des scènes.

  • Le choix des angles de vues dessinées avec brio par Pitek.

Ce que je n'ai pas aimé

  • Le scénario un peu pauvre qui, pour un premier tome, laisse sans grand suspens l’envie de lire la suite (mais je la lirai)

À propos de l'auteur

Peintre, Graphiste, Plasticien, dessinateur de BD érotiques, de dessins de presse ainsi que musicien, compositeur, auteur et interprète.

La signature de Bruno Coq apparaît pour la première fois en 1986 dans les pages de Rebels, revue à la brève carrière lancée par Ideogram, société sœur d’Elvifrance. Il laisse la bande dessinée de côté jusqu’en 1991, année où il publie “L’Espionne”. Pour la seconde fois, un long moment passe sans nouveauté signée de sa main.

Il faut attendre la fin des années quatre-vingt-dix pour le voir reprendre ses crayons dans les pages de Bédé X. Depuis, les histoires se succèdent dans ce mensuel spécialisé dans le sadomasochisme.

Dès 1997, il propose le premier volet des aventures de Karine, la secrétaire très spéciale d’un directeur de grand magasin aux mœurs très particulières. Deux albums sont édités chez IPM : “Le Directeur” et “La Secrétaire”.

En 2001, la belle Bella Postic accepte les sévices d’un riche comte amateur de tortures.

L’année suivante “L’Étrange Docteur Mazsovitch” applique des thérapies de choc dans sa clinique, surtout lorsque les filles lui sont soumises. « La Vie de Flora » raconte les déboires d’une femme adultère victime du chantage sexuel de son amant.

Son dernier récit, écrit par Romain Peyret, “Cercle vicieux”, a pour héros Ralph, qui rêve de devenir le Maître d’une belle inconnue rencontrée dans une soirée spéciale.

Le trait original, parfois rugueux de Bruno Coq, apporte une grande crédibilité à ses scénarios sans fioritures mais d’une redoutable efficacité.

Disparu du monde de la bande dessinée à partit de 2003, alors qu’il souhaite se consacrer à la musique et à la peinture, Coq revient en 2009 avec de nouveaux ouvrages aux personnages au moins aussi débauchés, dont “Poupée” et “Vices et Novices”, réalisées sous le pseudonyme de Pitek.

(Source : Bédéthèque.com)

Extraits

Poupée tome 1 est épuisé en version papier mais il est disponible en téléchargement sur le site de la Musardine

S’abonner
Notification pour

Chargement du capcha...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Ce contenu est protégé !!