Test du Masturbateur Tenga Crysta Ball

Proposé par

alt

Marque

logo tenga

tenga crysta ball pres

Fiche technique 

  • En élastomère.
  • Dimensions : 9 x 6cm

Prix : 44,90€

Masturbateur Tenga Crysta Ball

Le masturbateur Tenga Crysta Ball est un sextoy pour homme conçu avec une forme originale. Il permet des sensations très intenses en glissant le long du pénis grâce à :

  • la gaine souple avec un intérieur texturé et vrillé
  • les formes rondes noires flottantes dans la gaine et donnant une stimulation supplémentaire lors des va-et-vient.

Est-ce une décoration pour le salon ? De l’art moderne ? Non ! C’est le tout nouveau masturbateur de chez Tenga, le Crysta Ball que notre partenaire Monlapinrose nous a fait parvenir pour un test et on les remercie !

Autant que l’on puisse dire, c’est qu’il est assez original dans son aspect. Il est même super beau pour un masturbateur.

Le Tenga Crysta Ball et de forme rectangulaire. Il s’agit d’une gaine en silicone avec son orifice au centre avec la particularité d’avoir dans sa partie moulée, des petites billes noires qui, d’après le mode d’emploi, caressent notre sexe lors de la masturbation.

Le tout est dans une boite en plastique rigide avec son socle. Très franchement, si on ne connaît pas le produit, ça passe pour de l’art moderne sans soucis !

Passé la contemplation du Crysta Ball, passons à la pratique.

Je profite d’être tranquille pour l’essayer en solo.

tenga crysta ball inbox

Un peu de Lubrifiant Vegan Sensitive à l’intérieur et sur mon sexe et j’essaye d’entrer dedans.

Vu que le silicone est en masse par rapport à la forme, le masturbateur n’est pas super-léger ! Un peu comme faire l’amour à un lingot de silicone ^^ !

Évitez donc d’essayer de le faire tenir debout juste avec votre sexe.

La première chose que je remarque est que l’orifice est vraiment petit.

tenga crysta ball 1
Les billes et l’entrée du Tenga

Cela ravira sans doute ceux qui aiment. En soit, ce n’est pas un problème vu qu’il existe des masturbateurs « anus ».

Il n’y a pas de trou au bout ce qui fait appel d’air.

Là aussi, ce n’est pas un problème puisque l’effet d’aspiration est agréable.

Là ou cela peut être embêtant, c’est si vous avez blindé de lubrifiant. Attention au retour et au moment de vous retirer après l’éjaculation.

Deuxième point moins sympa, est que la longueur de l’orifice est vraiment très petite. Les mecs super bien membrés risquent d’avoir une mauvaise surprise. Cela donne une jolie bosse quand on arrive à l’extrémité !

On tape facilement dans le fond.

Un autre point étrange est que le silicone, même lavé, colle au doigt sur toute la longueur. Ce qui donne une couleur opaque comme vous pouvez le voir sur les photos de prés. Cela accentue aussi le côté collant quand on le prend en main et donc, la poussière se colle dix fois plus facilement. On oublie le regard artistique du débout même en le rinçant.

Je teste les va-et-vient en serrant un peu plus pour ressentir les effets des billes. Déjà, l’épaisseur du silicone fait que l’on doit forcer pour que les billes touchent le sexe.

He bien, c’est décevant. Cela ne procure pas particulièrement un effet « Wahou ! » C’est rigolo tout au plus !

Je prends quand même du plaisir a l’utiliser en allant jusqu’à l’orgasme, mais tout comme un masturbateur lambda.


Avis :

tenga crysta ball outbox

Design fort sympathique et promesse de plaisir différent mais, même s’il est sympa en terme de plaisir, le Tenga Crysta Ball n’est pas exceptionnel au point d’en faire un masturbateur incontournable.

Donc, oui, il est beau et il est bien, mais rien de plus. J’ai vu que Tenga avait sorti une gamme avec d’autre « motifs » ou « reliefs ». Je ne sais pas si les autres donnent les mêmes effets.

Je remercie Monlapinrose de m’avoir permis de l’essayer.