Test du Masturbateur Sexpresso Dorcel

Proposé par

logo dorcel

Marque

logo dorcel

sexpresso dorcel pres

Fiche technique 

  • Masturbateur Press & Play
  • Matières : plastique ABS et élastomère
  • Masturbateur étanche
  • Lavable et réutilisable
  • Poids : 630 grammes (comme un masturbateur Fleshlight actrice)

Prix : 35€€

Masturbateur Sexpresso Dorcel

Dorcel présente son masturbateur pour homme : le Sexpresso ! Il est constitué de deux parties :

L’écrin : cette partie en plastique ABS et élastomère est douce et souple. Il est doté de boutons pressoirs qui vous permettront d’ajuster la pression exercée sur votre pénis lors de vos sessions de masturbation. Vous contrôlez de A à Z votre montée d’excitation et votre orgasme !

La gaine de masturbation est la deuxième partie qui compose ce masturbateur. Il s’agit d’une gaine avec des picots et autres rainures et stries, qui stimuleront la moindre surface de votre pénis! Cette gaine est facilement lavable.


Chouette ! Un nouveau test masculin ! J’aime bien quand c’est à mon tour !

Pour ce test, je vais vous parler du Masturbateur Sexpresso (What’s else?) de chez Dorcel Store notre partenaire que je remercie, mais..Qui risque de ne pas me remercier lui…

sexpresso dorcel

Le Sexpresso est un masturbateur manuel avec cette nouveauté nommé Press & Play».

Pour faire simple, il s’agit de deux gros boutons (poussoirs) placés de chaque côté du masturbateur qui pousse une armature en silicone sur la gaine en silicone qui enveloppe votre sexe. Rien de technologique, tout ce fait avec votre main, d’ailleurs, cela reproduit votre façon de serrer votre sexe lors de la masturbation.

Je reçois donc mon colis et je découvre la boite aux couleurs de chez Dorcel, très jolie boite d’ailleurs avec une jolie brune sur le côté (non fournis). Il est livré avec un petit mode d’emploi, il n’en faut pas plus.

gaine sexpresso dorcel

Je sors le Sexpresso du carton et de son moule en plastique (Écologie…non). Je découvre là, le masturbateur de 20 cm, gris anthracite avec les poussoirs blancs, le tout en plastique rigide. Encore du plastique donc. En le prenant en main, on peut déjà se dire qu’il n’est pas léger. J’inspecte la bête en enlevant la gaine en silicone.

masturbator in pussy

Une toute petite gaine qui ressemble à un petit « gode » souple… Ce qui dans ma tête me dit qu’on pourrait l’utiliser d’une autre de façon amusante (Voir le Gif). J’essaye de voir comment on ouvre la coque en deux. Je me rends compte que, soit quelqu’un à déjà essayer de l’ouvrir, soit lorsque la personne l’à monter, elle a forcé pour la refermer.

sexpresso dorcel4

Pour preuve, voir la photo ou le plastique à été plié. Je ne sais pas si cela a eu un effet, mais, à ce jour et bien après le test, je n’ai toujours pas réussi à l’ouvrir. Le système est à revoir.

Je replace donc la gaine dans l’étui et je pars pour l’essayer.
Je mets du lubrifiant à base d’eau dans l’orifice, qui est d’ailleurs vraiment très petit, mais ce n’est pas un vrai problème en soit vu que cela peut procurer des sensations.

Je m’introduis dans la gaine qui comporte des reliefs en vagues. C’est plutôt agréable.
Je presse sur les poussoirs assez difficilement avant de me rendre compte qu’il est plus simple de les mettre face à soit que sur les côtés. C’est plus simple avec les pouces. J’y vais gentillement, mais je me rends compte que, la moindre pression, si on est pas prévenu et que l’on y va franco, peut faire très mal, car la superposition du poussoir et des larges bandes de silicone sur le poussoir, écrasent votre sexe dans la gaine sans réel plaisir, donc prudence.

Encore un petit point qui manque de perfection. Le poids du masturbateur est vraiment trop par rapport à l’utilisation. Ne pas le lâcher avec son sexe dedans sinon, on risque une torsion.
Les pressions faites avec les poussoirs ne m’ont pas convaincu plus que ça. C’est censé reproduire la pression de la main pour imiter l’impression d’être dans un sexe féminin. J’ai plus eu l’impression de faire des va-et-vient entre deux dictionnaires.
Je finis donc mon test un peu dégoutté, car l’idée est vraiment sympa, mais le résultat donne un avant-goût de projet pas finalisé.

Pour conclure et malheureusement pas en beauté, au moment du nettoyage, qui est très simple (sauf quand on n’arrive toujours pas à ouvrir la coque) et qu’après l’utilisation, je me suis rendu compte que les bandes de silicone devant les poussoirs, s’abîment sur l’intérieur des supports plastiques. Autrement dit, le masturbateur a des finitions qui endommagent l’intérieur.


Avis :

Vous vous doutez bien qu’après la lecture de l’article, mon avis ne soit pas des plus enthousiaste. Bon disons-le clairement, le Sexpresso et un flop. Je pense que la technique des poussoirs peut être sympa si on pousse le projet de façon plus aboutit. Là, en l’occurrence, ce n’est clairement pas un sextoy que je vais conseiller. Il est lourd, en plastique rigide, les poussoirs ne donnent pas de sensations exceptionnelles, il ne s’ouvre pas, car le système est pourri et il abîme le silicone sur les poussoirs justement. Je vois qu’il était à 70€ 😯 mais qu’il est en solde à 35 €, peut-être se sont-ils rendu compte qu’il n’est pas bon. Même à 35 €, je ne le conseille pas.

Malgré mon avis négatif sur cet article, je remercie Dorcel Store qui m’a permis de donner un avis sincère et objectif.


Article sur le Sexpresso :

ban le club des branleurs
camille