masturbateur powermate 2

Powermate 2

Masturbateur

Présentation

Ce masturbateur est un sextoy homme idéalement conçu pour stimuler le gland.

En effet, le pénis se place dans la gaine souple et reçoit les différentes vibrations jouissives.

Technique

  • Matière silicone
  • Recharge en USB
  • Autonomie 1h
  • Dimensions : 11.5 x 6 x 4cm
  • Dimensions intérieures : 6 x 3 cm
  • 3 modes d’intensité
  • 10 vibrations
  • 7 modes progressifs

Prix : 39,90€

Proposé par
Comte de Noirceuil et Tania

Comte

C’est à mon tour aujourd’hui de vous présenter un sextoy masculin.

Grâce à notre partenaire Monlapinrose, que je remercie, j’ai eu l’occasion de tester le masturbateur Powermate 2.

Le Powermate 2 n’est pas un masturbateur à gaine.

Comprenez que vous ne rentrerez pas votre sexe entièrement puisqu’il s’agit d’un stimulateur de gland.

Pour simplifier, il stimulera uniquement le gland de votre sexe sans pénétration d’un orifice aussi joli, soit-il réalisé en quelque matière que ce soit.

Mais qu’est-ce que cela vaut en terme de plaisir ?

Nous allons découvrir cela ensemble avec ce test !

Packaging

masturbateur powermate 4 zenntoys

Je reçois le Powermate 2 sans avoir fait la connaissance du 1.

Il est estampillé de la marque « Zenn » de chez Zenntoys, un fabricant néerlandais. Je ne connais pas cette marque et c’est une bonne occasion de découvrir.

La boite nous présente une jolie image, mais, n’ayant jamais testé de stimulateur de gland, je trouve qu’il ressemble à un masturbateur de type gaine d’autant plus que la boite fait 24 cm de haut.

Cela ressemble à quelque chose d’assez conséquent en terme de taille.

Déballage

masturbateur powermate 2 zenntoys

J’ouvre la boite et je découvre le Powermate 2.

Surprise ! C’est en fait un packaging un peu surdimensionné par rapport à la petitesse de l’objet !

C’est à peine plus grand qu’un smartphone.

Il est incrusté dans une forme rectangulaire qui le maintient bien et il est entouré d’un emballage qui prouve qu’il n’a jamais été ouvert.

En dessous, on y retrouve son chargeur USB, pas de mode d’emploi puisqu’il est sur le coté de la boite.

Beaucoup d’emballage pour un si petit objet, je le reconnais.

Le test

Je décide de ne pas utiliser de lubrifiant. La cavité est assez large pour ne pas avoir à pousser pour entrer dedans.

masturbateur powermate 2 zenntoys 2

Qu’à cela ne tienne ! Je me mets en phase « on passe au test ! »

Là bien sûr, c’est une analyse différente qui sera faite en fonction de votre taille d’engin.

Mais j’ose le placer sans même être en érection. Direct !

Comme ça, pour voir.

Évidemment, le premier contact est froid.

Je lance la première intensité.

Ça ne tarde pas à me mettre en érection et je suis

agréablement surpris de la sensation agréable, c’est même très excitant au bout d’une minute.

Je lance la deuxième intensité toujours en premier mode de vibration.

Ça secoue vraiment a t’elle point que j’ai peur que la troisième ne m’arrache le sexe donc, j’attends de m’être habitué à la seconde.

Sa bouge vraiment beaucoup mais, on s’y fait.

Je lance la troisième.

Apocalypse.

Ça vibre si fort que je sens mon sexe engourdit par les vibrations, mais, étrangement, c’est assez fun comme expérience et j’en retirerais même un certain plaisir.

Cela se confirme quand je teste les différents type de vibrations indépendamment de l’intensité.

Malgré les secousses, c’est vraiment intense comme sensations sur le gland et très excitant.

Je teste ensuite les modes « taquineries ».

Comme dans la plupart des sextoys vibrants, il y en a des sympas, des très bons, des dispensables et des incontournables.

Une fois avoir testé le tout, je choisis celui qui me « taquine » le plus en intensité deux tout de même et il ne faudra pas longtemps avant que la jouissance me gagne.

Comme j’étais allongé le Powermate vers le haut, je n’avais pas anticipé qu’au moment de l’éjaculation, tout redescende.

La prochaine fois, je m’arrangerai pour ne pas être allongé.

Pour finir, parlons du nettoyage.

Très simple, même si j’ai préféré ne pas verser l’eau tiède directement dans la cavité pour éviter de l’endommager.

Un petit coup de savon et un rinçage.

Texture

Je le regarde curieusement. Il est quand même bien classe en noir avec ces reflets cuivrés.

Je scrute la cavité devant recevoir mon gland. C’est en silicone souple, plutôt doux avec quelques picots, souples aussi, sur les côtés.

Ergonomie

Il comporte deux boutons sur sa partie supérieure.

Un bouton marche/arrêt et un autre bouton pour changer le mode de vibration.

Sur l’emballage, il est indiqué 10 modes de vibrations, 3 niveaux d’intensité et 7 modes « taquineries » dirons-nous. Des modes qui font différentes variations de secousses.

D’ailleurs, j’y glisse mon index et j’essaye les intensités une par une.

La première est déjà pas mal boostée pour être la première !

La deuxième, c’est électrochoc !

La troisième, c’est l’apocalypse ! Et je ne suis que sur mon doigt !

J’entame ensuite les modes vibrations. J’ai envie de dire, elles sont propres à chaque sextoy féminin ou masculin. Pas originales, mais tant que ça fait le job… Pareil pour les sept modes taquineries. On retrouve les mêmes sur pas mal de sextoys unisexes.

Je m’interroge sur l’effet que cela donne sur le sexe en particulier quand c’est uniquement sur le gland ?

 

AVIS

Une très bonne surprise pour moi sur le Powermate 2.

N’ayant pas testé s’il y avait un 1, je ne peux comparer, mais déjà, je suis ravi d’avoir pu essayer ce masturbateur de gland.

Qui me change aussi des masturbateurs à gaines. Un peu d’originalité, ça fait du bien !

40€ c’est à peu près le prix d’un masturbateur de moyen gamme comportant de l’électronique avec ses vibrations, etc.

En vaut-il la peine ? Je dirais oui. Il est petit, efficace et plutôt joli niveau design.

Pas mal de possibilités de vibrations et autres qui permette de tester plusieurs actions pour varier les plaisirs.

Je remercie notre partenaire Monlapinrose de m’avoir fait découvrir ce masturbateur surprenant !

3.5/5
Powermate 2

Ou le trouver ?​

Malheureusement, le Powermate 2 n’est plus en vente.

Partager :

WordPress:

J’aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :