Hellina

Proposé par


HELLINA

  • Nombre de pages : 240
  • Dimensions : 17,5 x 26,8 cm
  • Langue : Français
  • Auteurs : Jai NITZ

Prix : 18€

COMMANDER


Extrait

Synopsis :

Hellina est une belle et sexy jeune femme qui fait un pact avec Lucifer pour obtenir des pouvoirs surnaturels afin de ne plus subir la loi des mâles à qui elle fait, malgré elle, tourner la tête. Mais comme c’est toujours le cas, pactiser avec le Diable n’est pas anodin et elle se met dorénavant à devoir gérer les créatures de l’Enfer…


Hellina est un comics pour adultes. Génial, j’aime le comics, la BD et si en plus c’est pour adultes, je prends.

Tabou Éditions m’envoie donc Hellina. Un superbe TPB au format comics reprenant les trois premiers épisodes d’Hellina plus 3 autres épisodes d’Hellina VS Pandora (autre personnage féminin de comics adulte). Le style rappellera l’époque de EC Comics, du mystique, du gore, de l’horreur et du sexe. Bien que le sexe soit en plus. Dans ces 240 pages, on y retrouve une galerie de grands noms du comics. Certaines « pinups sont habillées puis une version plus hard. Un petit artbook bienvenu.

Je me plonge donc dans l’univers d’Hellina. Une guerre se profile entre les anges et les démons. Hellina est là pour garder cet équilibre fragile. C’est une guerrière ayant déjà survécu à la première guerre du genre et elle est réputée impitoyable. Elle fait partie des « Étoiles du Matin », des guerriers et guerrières redoutées envoyés par l’Enfer, car, l’enfer tient aussi à garder cet équilibre. Les armées de démons rebelles existent dans cet univers. L’histoire est propre au style comics. Je note que les dialogues sont plutôt grossiers sans détour. Est-ce une traduction un peu simpliste ? Bref… Les scènes de combats avec les démons sont gores. Les personnages finissent démembrés et le sang est à profusion. Il y a du sexe oui. Mais cela reste qu’une infime partie de l’histoire ou d’ailleurs, je trouve que ces scènes semblent ajoutées juste pour avoir un certain quota de pages adultes.

Niveau dessin, je me régale. Le trait de Gabriel ANDRADE est vraiment dans la pure tradition comics et les scènes de combats sont vraiment classe. Pas étonnant qu’il est travaillé ensuite sur de grandes séries comme Über, Crossed etc..

Je fini la lecture de l’épisode 1 et j’enchaîne et c’est là que ça fait mal ! Je vois que ce titre à été proposé en crowfunding et qu’avoir un dessinateur de talent sur le premier épisode a dû jouer sur la suite et malheureusement, la suite n’est pas du même niveau.

Episode 2, changement de style. Aux Etats-Unis, c’est une réalisation de 22 pages par mois qu’il faut tenir niveau délais. Dès le deuxième épisode, on change de dessinateur et là, j’avoue que ça pique les yeux. Est-ce le rythme qui a fait que le dessinateur a dû boucler ça rapidement ou est-il simplement mauvais. Oui je sais, je ne suis pas tendre, mais sérieusement, passé du Style purement comics au style anatomique complètement foireux…ça gâche la lecture. Ricardo Silva reprend donc l’épisode 2 et 3 et on se retrouve avec des visages bancals et qui ne se ressemblent pas d’une case à l’autre. L’anatomie des personnages, hommes et femmes est complètement ratée. On se retrouve avec des erreurs de dessinateur amateurs du genre, je dessine une femme, mais comme j’arrive en bas de page et que je n’ai pas la place, et bien je raccourcis les jambes. Ou encore, lors d’une scène de cunnilingus, je place la vulve au niveau du pubis (voir pages ci-dessous). Gasp !

Je poursuis donc la lecture tant bien que mal jusqu’à la fin des 3 premiers épisodes et j’enchaîne encore avec Hellina VS Pandora espérant que ces épisodes me consolent. Erreur encore, c’est même pire. En plus des dessins foireux, l’histoire est inintéressante au possible. Des visages affreux, des postures impossibles et des anatomies improbables encore. (Voir ci-dessous).

Je fini donc ma lecture et file direct me jeter sur le prochains livres que je chroniquerai une fois fini en me disant qu’Hellina…c’est nul.