au commencement

Au commencement…

Pour ce premier article dans la section Porn Art, je vais remonter jusqu’en 1993.

Non pas que je dessine depuis cette année-là, car je dessine depuis toujours, mais parce que c’est à cette période que je travaillais le plus sur la BD pour adulte.

On me demandait des tests, des croquis et j’étais bien embêté, car je débutais vraiment en BD en général et j’avais beaucoup de problèmes à retranscrire l’anatomie.

J’étais encore dans la phase de me chercher un style propre et je m’inspirais de tout ce qui passait à proximité.

C’est cette année aussi où j’ai commencé mes premiers achats de BD Adultes en cachette pour ne pas choquer mes parents. J’ai donc commencé par Milo Manara, Giovanna Cassotto, Hajime Sorayama, Erich Von Gotha et beaucoup d’autres jusqu’à découvrir...Paolo Eleuteri Serpieri !

La claque !

Bien sûr, comme au début de toute chose, je recopiais pour découvrir et apprivoiser les formes.

Étant un adepte des encrages, il a fallu que j’apprivoise le crayon, les estompes, les ombres, les lumières sans passer par l’encrage…Les dessins sont maladroits, l’anatomie incertaine et les visages…brrrr les visages….C’est là aussi que j’ai découvert les dessins de Xavier Duvet et qu’en plus de l’école italienne, il y avait pas mal de français.

Mais c’est la période de l’adolescence et donc la sexualité s’éveille, s’affine et l’envie de coucher des fantasmes sur le papier est grande donc on essaye, on en est fier (sur le moment !).

J’ai eu le plaisir de faire quelques BD pour adultes en amateur. Je n’ai malheureusement jamais reçu un exemplaire de ces BD. La plupart étaient pour l’étranger.

Puis on continue et les commandes changent et on reste dans le style que l’on maîtrise le mieux, très loin du porn art.

Je garde toujours un œil sur les dessinateurs que j’aime et de nouveaux que je découvre et ils sont talentueux et talentueuses. J’avoue même que les femmes dessinent beaucoup mieux dans ce domaine mais, Giovanna Cassotto me l’avait déjà fait remarqué.

Elles sont plus justes anatomiquement en soulignant les formes réalistes des corps alors que beaucoup d’hommes dessinent des corps de mannequins.

Ce qui est mon cas. Je me focalise trop sur les femmes aux formes parfaites.

Erreur.

En écrivant ça à l’instant, je me dis qu’il faut que je reprenne en le prenant en compte.

Le style manga aussi a un soudain intérêt pour moi.

La simplicité des formes et des expressions donnent justement un dessin très expressif et explicite et j’ai commencé à m’y intéresser fortement.

Pourquoi en parler aujourd’hui ?

Parce que l’envie de dessiner est toujours là et j’ai entrepris de reprendre ma formation personnelle.

Bien sûr, tout ceci reste amateur, car je repars de zéro, mais j’avais envie aussi de les poster quelque part et quoi de plus naturel que de les mettre sur ce site, mon site qui parle de fantasmes ?

Des fantasmes, d’ailleurs que je cherchais plus jeune à mettre en forme avec le dessin.

Finalement, la suite logique est ici sur ce site.

Je vous livre donc un panel de mes dessins datant de 1993 à 1996.

Les dates sont assez aléatoires, je vous l’avoue.

Je ferai des articles avec quelques dessins encore anciens avant de présenter ce que je réalise quand je le peux.

Il n’est pas évident de dessiner ce genre de choses quand on a des enfants qui rôdes près de la table à dessin, vous en conviendrez.

Mon désir serait de réaliser une bande-dessinée pour adulte et j’espère bien y arriver quand j’aurai un niveau suffisamment solide pour me lancer en quête d’un/d’une scénariste.

Pour le moment, j’apprends, je croque et je patiente.

 

Partager :

WordPress:

J’aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :