Comte de Noirceuil

Logo comte de noirceuil 2024

depuis 2014

Alice à Wonderland

De l'autre côté du miroir

Proposé par

Présentation

Il y a bien longtemps, une petite fille du nom d’Alice fut envoyée dans le monde malsain de Wonderland. De cette effrayante expérience, nul n’avait idée. La seule chose que l’on savait était que la candide Alice était devenue une femme brisée.

Ce livre conte, dans toute son horreur, ce voyage au cœur de Wonderland, aux confins de la folie. Une histoire qui éclaire bien des mystères…

INFORMATIONS

Date de parution : 25 Novembre 2022

Nombre de pages : 192

Format : 17,6 x 26,6cm

Auteurs : GREGORY Raven (scénario) GILL Robert (dessin) EMBURY Jason (couleurs)

Prix : 18€

Éditeur : Graph Zeppelin

Chronique du Duc Leto

Alice à Wonderland - De l'autre côté du mirroir

Je me replonge dans l’univers d’Alice au pays des merveilles avec ce dernier tome intitulé « Alice à Wonderland ».

Il s’agit ni plus ni moins des origines du personnage de Alice Lidell maman de Caroll Ann que vous aviez découvert dans Wonderland #1.

On reprends donc le voyage d’Alice au travers des multitudes de références du livre Carol Lewis avec le lapin blanc, la reine de cœur, etc.

On découvre pour certains ou redécouvre pour d’autres cette version comics gore du roman.

Apporte-t-il quelque chose en plus ? Pas vraiment.

Ici, on est plus sur de l’hémoglobine plus que de la bd sexy même si les différents styles des dessinateurs s’y prêtent.

C’est bizarre, psychédélique et déjà que le récit d’Alice au pays des merveilles ne m’a jamais tenter, les premiers tomes apportaient quelque chose de fun de différents. Là, je m’ennuie.

Ça part tellement dans tous les sens que j’ai eu beaucoup de mal à m’accrocher à l’histoire qui pourtant semble vraiment bien penser par le scénariste Raven Gregory.

Les dessins tiennent la route, mais vraiment, l’univers d’Alice me fatigue au plus haut point.

Alors qu’il y avait un côté sexy dans les précédents tomes, ici, il n’en est rien.

L’aventure se poursuit de scène en scène en nous pointant quelques complots, manigance etc, mais cela ne fait pas la BD.

Cet opus s’adressera à ceux et celles qui aiment vraiment l’univers coloré et étrange d’Alice. Pour ma part, je passe mon tour.

Autant l’idée de base de la série était bien, autant à vouloir en faire trop, on tombe sur du répétitif et cela se ressent.

Extraits

Alice à Wonderland est disponible chez notre partenaire Graph Zeppelin

S’abonner
Notification pour

Chargement du capcha...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Ce contenu est protégé !!